Groupe-SODEC - Actualités / Presse

Toutes les actualités


Franck Reynier, maire de Montélimar et président de Montélimar Agglomération, expose les raisons qui l’ont conduit à lancer la ZAC du Plateau et à en confier l’aménagement au groupe SODEC.


À quels objectifs répond ce projet ?

L’agglomération de Montélimar connaît, comme l’ensemble de la basse vallée du Rhône, une croissance démographique forte. Notre objectif est d’apporter à la population une offre de commerces, de services et de loisirs qui réponde à ses attentes, et mette un terme à l’évasion commerciale que nous connaissons aujourd’hui vers Valence ou Avignon. Ces activités sont en outre créatrices d’emploi et utiles pour renforcer le rayonnement et l’activité touristique de l’agglomération. Montélimar est la ville-centre de l’unité urbaine. C’est à elle qu’il appartient de s’équiper, de se structurer et de se moderniser pour rayonner sur un grand territoire et éviter la dispersion et l’étalement urbain.

Pourquoi ce site ?

Montélimar se développe naturellement au nord comme au sud de la ville. La stratégie de Montélimar Agglomération vise en particulier le développement urbain autour de la nouvelle Voie de Liaison Nord Est ; un secteur stratégique à l’entrée de la ville, encadré par plusieurs zones d’activités et le Centre Hospitalier, et sur lequel nous envisageons la création d’environ 1 000 logements à l’horizon 2025. La ZAC du plateau se situe précisément à la jonction de cette nouvelle voie et de la RN7 qui peuvent accueillir des flux importants. Elle sera par ailleurs desservie par les transports en commun de l’agglomération avec un parc relais. Cette qualité de desserte mais aussi la visibilité du site le rendent particulièrement indiqué pour implanter des loisirs et des commerces.

Qu'est-ce qui vous a plu dans le projet de SODEC ?

Cette entrée nord de Montélimar appelle un programme et un traitement paysager d’exception. La proposition de SODEC est ambitieuse et pertinente, et elle répond bien à nos attentes, avec des réponses à la fois variées et originales en termes de commerces et de loisirs. Nous avons été particulièrement sensibles à la qualité de l’architecture, à toutes les mesures prises en faveur de l’environnement et à l’utilisation des espaces naturels pour les loisirs. La répartition des activités dans l’espace est à mon avis la meilleure possible pour assurer la mise en valeur du site par l’architecture et le paysage.

Quelle sera la prochaine étape ?

La poursuite des démarches administratives (PLU, réalisation de la ZAC, etc.) ainsi que la commercialisation des enseignes qui seront présentes sur le site. Nous participerons à cette sélection avec le souci de veiller à l’équilibre entre tous les modes de distribution et particulièrement les commerces du centre-ville. Le centre-ville est et doit rester la galerie marchande de Montélimar, complémentaire aux moyennes et grandes surfaces de notre territoire. La réalisation des halles alimentaires en centre ville est la démonstration de cet engagement.

 
15 Oct.
2013
 
Retour