Groupe-SODEC - Actualités / Presse

Toutes les actualités


Gérard Solas, président de Sodec Commercialisation et Gestion, fait le point sur l’avancement de la commercialisation des Allées Shopping de Bayonne.

Où en est la commercialisation des Allées Shopping ?

La commercialisation est suffisamment avancée pour que nous ayons pris la décision de lancer les travaux. Nous négocions en ce moment les grandes unités avec plusieurs enseignes de forte notoriété. Je ne nie pas que nous avançons lentement, mais le contexte local est inhabituel avec trois projets en cours de commercialisation. Les enseignes font le tour des projets, se renseignent, réfléchissent. Cela dit, nous sommes confiants car le retour est très positif. En outre nous avons toutes les autorisations définitives pour démarrer les travaux, ce qui n’est pas me semble-t-il le cas des autres projets, et nous pourrons ouvrir en 2016.

 

Comment les enseignes jugent-elles le projet ?

Elles sont convaincues par les atouts exclusifs des Allées Shopping. La taille du centre commercial avec ses 175 cellules de vente d’abord, puis la présence d’un très grand Auchan de 17 000 m2 GLA, dont tout le monde voit bien que c’est une excellente locomotive, absente de la région donc prête à se battre. Ensuite la situation sans concurrence au nord de Bayonne, la qualité des accès routiers et autoroutiers. Et enfin le fait que tous les commerces soient sur un seul niveau et très facilement accessibles depuis le parc de stationnement.

 

Parvenez-vous à répondre à leurs attentes en termes de cellules ?

Nous avons vraiment soigné le merchandising et nous avons la satisfaction de voir les enseignes y adhérer complètement. La double entrée de l’hyper est très appréciée. L’espace de restauration avec sa vue panoramique aussi, de même que le mail shopping dédié à l’équipement de la personne, avec son ambiance plus feutrée. Quant à notre formule de “retail park climatisé” les enseignes concernées comprennent parfaitement le concept. Dans ce mail qui leur est dédié, les moyennes surfaces profitent du confort du centre commercial à des conditions économiques analogues à celles d’un parc commercial classique. Quand on le leur présente, elles nous disent “C’est là que je veux être” !

 
10 Sept.
2014
 
Retour